BADE


BADE
BADE

BADE

Région historique située sur le haut Rhin faisant partie du land de Bade-Wurtemberg, le Bade comprend la partie du fossé rhénan de Bâle à Mannheim, ainsi que la plus grande partie de la Forêt-Noire. Historiquement le territoire a varié d’étendue, en fonction des remodelages politiques.

Le titre de margrave de Bade apparaît au début du XIIe siècle dans la famille des Zähringen, possessionnée dans la région de Brisgau (Fribourg), Ortenau (vallée de la Kinzig) et le château de Baden-Baden. Au XIVe siècle, pendant quelque temps, Stuttgart fit partie des possessions badoises. Le véritable fondateur du territoire de Bade est le margrave Bernard Ier (1372-1431). À tour de rôle, Pforzheim et Rastatt furent résidences princières et cela jusqu’à ce que le margrave Charles Guillaume (1709-1738) fonde, en 1715, Karlsruhe à laquelle échut la fonction résidentielle. Construite sur la Hardt, autour d’un château, la ville devait devenir une des grandes cités du haut Rhin. Au XVIIIe siècle, l’influence française, notamment celle des physiocrates, est grande. À partir de 1803, le souverain porte le titre d’Électeur (Kurfürst ). Vivant dans l’orbite française, le territoire est agrandi de 3 600 km2 et porté à 15 000 km2. Le titre de grand-duché est attribué en 1806. Après l’épisode napoléonien, le grand-duché s’octroie, le 22 août 1818, une constitution qui fut considérée comme un modèle par les libéraux d’alors. Le pouvoir législatif était exercé par deux chambres constituant la diète (Landtag ). L’histoire du XIXe siècle est marquée par le développement économique rapide (industrie cotonnière, correction et endiguement du Rhin par J. G. Tulla à partir de 1817, entrée dans le Zollverein en 1836, construction du chemin de fer Mannheim-Bâle de 1843 à 1847). Mannheim, Karlsruhe et Offenbourg deviennent les principaux centres industriels. Les autorités s’occupent aussi du sort de l’industrie horlogère des vallées de la Forêt-Noire, évitant l’émigration de la montagne.

Après des émeutes en avril-septembre 1848, le grand-duché entre, à partir de 1860, dans la «nouvelle ère» (neue Ära ). Cette expérience de régime parlementaire échoue toutefois devant la politique de Bismarck. Le grand-duc Frédéric Ier participe activement à la fondation du Reich en 1871, mais ne peut faire prévaloir l’influence libérale à l’intérieur de celui-ci. Les problèmes de politique intérieure sont dominés jusqu’à la Première Guerre mondiale par le Kulturkampf et ses conséquences. Le parti du centre (Zentrum ) ne cesse de jouer un rôle important, même après 1918. Le grand-duc abdique le 22 novembre 1918. En outre, devenue région frontalière, le pays de Bade connut les mêmes difficultés politiques que le reste de l’Allemagne. Le gouvernement badois avait été jusqu’en 1929 le reflet de la coalition de Weimar. Aux élections pour le Reichstag, en 1932-1933, à la suite de la crise économique, la N.S.D.A.P. obtint 45,3 p. 100 des voix. Avec l’avènement de Hitler, dans le cadre de la Gleichschaltung , le gouvernement badois fut dissous; un Reichsstatthalter , Robert Wagner, fut nommé. Après l’occupation de la France, ce dernier fut chargé de l’administration de l’Alsace (Gauleiter für Baden-Baden ).

En 1945, après la défaite allemande, Bade-Nord (Nordbaden) devint zone d’occupation américaine, Bade-Sud (Südbaden) fut octroyé à l’armée française. Par un référendum réalisé en décembre 1951, l’ancien grand-duché décide de s’unir au Wurtemberg pour former le nouveau land de Bade-Wurtemberg avec pour capitale Stuttgart. Sur le plan administratif, le pays de Bade est divisé en deux districts: ceux du Südwürrtemberg-Hohenzollern (chef-lieu Mannheim) et de Südbaden (chef-lieu Fribourg-en-Brisgau).

Bade
(en all. Baden) région d'Allemagne, comprenant une partie de la Forêt-Noire, de la plaine rhénane et du bassin de Souabe et Franconie; ville principale Karlsruhe. V. Bade-Wurtemberg.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Badé — Bade (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Bade peut faire référence à : Bade, un territoire historique du Sud Ouest de l’Allemagne. Elle a correspondu à plusieurs entités… …   Wikipédia en Français

  • Bade — ist der Familienname folgender Personen: Alexander Bade (* 1970), deutscher Fußballspieler Heinrich Bade (1823–1908), Bürgermeister von Schwerin Jessica Bade (* 1993), deutsche Fußballspielerin Klaus Bade (* 1944), deutscher Historiker Ludwig… …   Deutsch Wikipedia

  • bade — BÁDE s.m. (pop.) 1. Termen politicos de adresare către un om matur sau mai vârstnic (de la ţară); nene. 2. Termen mângâietor folosit de femeile de la ţară pentru bărbatul iubit. [art.: badea] – et. nec. Trimis de paula, 02.03.2002. Sursa: DEX 98… …   Dicționar Român

  • Bade — may refer to: *Bade language, spoken in Nigeria *Bade City, a city in Taiwan *Bade, Indonesia, a place in Indonesia *Bade, a town in Burkina Faso …   Wikipedia

  • Bade — (b[a^]d). A form of the past tense of {Bid}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Bade — Bade, Josse, s. Badius …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Bade — Bade,   Josse, latinisiert Jodocus Ascensius Badius, Humanist, Buchdrucker und Verleger, * Gent 1461/62, ✝ Paris Dezember 1535; seit 1503 in Paris Drucker und Verleger griechischer und lateinischer Klassiker …   Universal-Lexikon

  • bade — [bæd,beıd] the past tense and past participle of ↑bid …   Dictionary of contemporary English

  • bade — the past tense of bid1 3 …   Usage of the words and phrases in modern English

  • bade — O.E. bæd, past tense of BID (Cf. bid) (v.) …   Etymology dictionary


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.